Archives pour la catégorie Quotidien

Les Dieux de la Deutsche Bahn

Ce matin, après un réveil difficile, me voilà en route pour prendre le train. Une petite aventure à laquelle j’ai droit au moins une fois par semaine. Pourtant, on ne s’en lasse jamais : quand vous prenez le train en Allemagne, vous ne savez jamais au juste ce qui peut vous arriver… Lire la suite

Publicités

Du professeur au coach…

SprachcoachAvez-vous remarqué que les professeurs de langue choisissent, en nombre croissant, de s’intituler « coach » ? Contrairement à ce qu’on pourrait penser au premier abord, il ne s’agit pas d’une simple mode. Cette évolution va plus loin qu’un changement de dénomination. Lire la suite

Le Latte Macchiato et la crèche bilingue (bio et végétarienne)

IMG_20160111_194938307Chose promise, chose due (cf. billet sur Kohlhaas). Je voudrais donc revenir ici sur la variété berlinoise d’une espèce un peu particulière, le bo-bo. Celle-ci répond au doux nom de « Latte Macchiatto », en hommage à sa boisson préférée. Elle est très répandue, en particulier dans le quartier de Prenzlauer Berg, centre névralgique du phénomène, mais se propage également dans les quartiers de Friedrichshain, Neukölln ou Pankow. Lire la suite

Société de surveillance

Ce matin, dans le métro berlinois, j’ai malencontreusement assisté à une scène embarrassante et le sentiment de malaise qui m’a alors saisie ne s’est pas encore dissipé. L’histoire est courte, simple et sans doute quotidienne pour ne pas dire banale. Mais c’est la première fois que j’en suis le témoin involontaire. Lire la suite

La Caisse des Français de l’Etranger

Parmi les problèmes complexes auxquels sont confrontés les Français de l’étranger, celui de la sécurité sociale est particulièrement délicat. Un vrai casse-tête, y compris pour ceux qui restent en Europe ! En Allemagne, il est possible (et par conséquent, revers ironique de la médaille, nécessaire) de choisir sa caisse d’assurance maladie. Mais quelle qu’elle soit, les tarifs sont toujours prohibitifs. Lire la suite

Le bouquet retrouvé

DSC01790

A la tentation, je n’ai su résister

Mon vœu, que ma faiblesse, loin de vous attrister,

Vous fournisse au contraire, mesdames et messires,

Fût-ce du coin de l’œil, l’occasion de sourire.

Car il me semble aussi, je peux bien vous le dire,

Des roses qui s’épanouissent avant que de mourir

Sont de nos jours si rares qu’elles méritent un hommage

Que je veux rendre ici à ces dames sauvages.